février 2010

BrowserChoice.eu : j'espère que le ridicule ne tue pas !

BrowserChoice icôneVoilà, ça m'apprendra à laisser les mises à jours automatiques de Windows... J'ai encore ramassé une tripotée de trucs super utiles. Dans le lot de cette nuit, le pompon revient quand même - avec mention exceptionnelle - au nouveau BrowserChoice...

Il s'agit du résultat des discussions entre Microsoft et la Commission Européenne concernant la présence de Internet Explorer dans Windows.
Comme vous le savez sans doute, cela fait plusieurs années que la Commission accuse Microsoft d'abus de position dominante pour cause de navigateur internet trop intégré à l'OS. J'ai toujours trouvé cela d'un ridicule sans nom, vu qu'un navigateur, pour un utilisateur lambda, ça n'existe pas : lorsqu'un utilisateur clique sur l'icône bleutée, il "lance internet" et pas internet explorer. Pour lui, il ne s'agit que d'une fenêtre (dont il ignore le nom, la plus part du temps, faites vous même l'essai en interrogeant vos proches, pas trop geeek...) qui lui donne accès à internet. Quant à celui qui sait ce qu'est un navigateur, il a atteint un niveau de maturité lui permettant de trouver tout seul un autre browser (et de le télécharger) s'il en éprouve le besoin...

Néanmoins, et puisque la Commission n'a pas jugé bon de me consulter sur le sujet ;-), est né le bien nommé BrowserChoice !

Le principe de fonctionnement de ce BrowserChoice est assez simple. Lors de l'ouverture d'une session avec des privilèges importants (administrateur, pour la part, mais à vérifier avec d'autres droits), une fenêtre s'ouvre pour expliquer ce qu'est un navigateur internet. La définition est sobre mais à peu près explicite :

Le choix de votre navigateur, une décision importante

Vient après la fenêtre de choix d'un navigateur, qui commence déjà à soulever des débats sur l'ordre d'apparition des navigateurs, qui vous permet de faire votre marché :

Sélectionnez votre navigateur web !

Vous pouvez après cela, télécharger si vous le souhaitez....

Apparemment, il y a déjà un bon nombre d'utilisateurs troublés qui pensent qu'ils doivent impérativement effectuer une action. Il va peut être falloir revoir la comm'. En tout cas, moi, ce qui m'amuse, c'est que tout ça, ça s'affiche dans une fenêtre Internet Explorer...

Flyfire : des pixels dans le ciel . . .

Flyfire, un projet conjointement développé par SENSEable City Lab et ARES (deux labos du MIT), permet de répondre à des questions aussi existentielles que "les fusées de feux d'artifice ça coûte cher, on peut pas les réutiliser ?" et "mon écran 47" est un peu juste, je pourrais pas projeter la finale de la coupe de la ligue au fond de mon jardin ?"...

Blague mise à part, Flyfire est un système assez étonnant composé de petits objets volants (ressemblants un peu à des hélicoptères miniatures) embarquant un ensemble de leds. Un système de commande (centralisé, distribué,...?) permet de transformer le tout en une sorte d'écran 3D malléable. C'est très étonnant et parait très prometteur. Je vous laisse juger : 

 

 

J'imagine que cela laisse aussi le champs aux publicités diverses et variées projetées au dessus des villes, routes, plages,...

Quel avenir pour "Voile-RC : les blogs !" ?

 

Voile-RC : les blogs !Quelques mois après avoir lancé Voile-RC (avec les rebondissements que vous pouvez retrouver ici, ici puis ici), je m'étais dit qu'une suite logique à l'aventure était d'offrir une plateforme de blogging gratuite aux modélistes voile. Cela allait dans la continuité de l'idée sous-jacente à Voile-RC : permettre à tous ces modélistes de profiter de ressources techniques leur permettant de partager leur savoir, leur enthousiasme - leur passion...
 
Seulement voilà, Voile-RC : les blogs ! est un échec...
L'ergonomie aussi bien de l'enregistrement que de la maintenance d'un blog n'est pas adaptée à tous les publics. La gestion des commentaires est une véritable plaie face aux spammeurs et autres floodeurs. Les templates ne sont pas à la hauteur et la spécificité de la plateforme rend le développement de nouveaux templates long et fastidieux. La plateforme est, quant à elle, très difficile à maintenir et l'effort de conception et de développement nécessaire pour juste la "mettre à niveau" me parait monstrueux...
Evidemment l'ensemble de ces éléments fait que le nombre d'inscrit reste faible. Et dans ceux qui s'inscrivent, peu arrivent à faire leur premier billet...
Pour résumer, je dirais que la plateforme (sa réalisation) n'est pas à la hauteur de mes (de nos?) attentes.
 
Mais ce n'est pas qu'un échec.
La vie de cette plateforme a aussi été la source de rencontres enrichissantes (Alain, Dominique, Serge, Zak,...), de découvrir d'autres pratiques du modélisme voile et d'autres disciplines (le char à voile rc, notamment). Et puis, et puis, ... il y a un certain nombre de blogs qui sont vraiment bons et marchent bien !
 
Cependant Voile-RC : les blogs ! ne peut rester dans l'état où il se trouve actuellement...Il est de plus en plus perméable aux spams, floods et autres attaques. Il est de plus en plus difficilement maintenable (et je ne parle même pas d'évolutions fonctionnelles ou visuelles). Actuellement, je ne vois que deux solutions.
 
Fermer la plateforme : 
Cela aura pour avantage de ne plus me coûter d'argent. Mais ce sera un sale coup pour ceux dont les blogs y sont hébergés, et un vrai gâchis pour la quantité d'infos, d'astuces, de savoir, de photos et de passion partagés qui disparaitraient ainsi.
 
Relancer la plateforme avec :
  • un socle technique performant (de vraies fonctionnalités, une ergonomie plus performante, des templates dignes de ce nom) et viable sur le long terme (notamment en choisissant d'intégrer des outils pérennes et maintenus). 
  • un modèle économique permettant, à minima, de compenser les frais d'hébergement : pourquoi ne pas tenter le freemium en proposant un service standard gratuit, sponsorisé par la pub et un service premium permettant de supprimer la pub et d'accéder à des fonctions (template, quota disque,...) supplémentaires ?
  • une cible éventuellement élargie : pourquoi se cantonner à la voile RC ? Ce que l'on peut faire pour la voile peut, je pense, être adapté à d'autre disciplines du modélisme (voiture, train, avion, hélico,...) et "consolidé" au sein d'un site unique...sans perdre l'âme de l'idée originale.
 
Voilà où j'en suis de mes réflexions. Evidemment les deux solutions n'ont pas le même impact sur mon temps personnel. Arrêter tout me prendrait une heure à tout casser. Relancer la plateforme, en revanche, ça ne se compte pas en heures...Et je ne me sens pas le courage d'assumer cela tout seul.
 
Si j'enlève le côté "affectif" qui me ferait pencher pour la deuxième solution, j'aurais tendance à dire que la solution de la fermeture et la plus viable. Mais la décision est difficile à prendre.
 
Et vous, qu'en pensez-vous ? Comment envisageriez-vous la suite ?

Drupal et OpenID : une solution pour éviter les erreurs 404 et 403

openidUtiliser l'authentification OpenID avec un CMS comme Drupal - mais c'est aussi le cas de WordPress, Joomla,... - chez Hostgator présente quelques difficultés. J'en ai fait l'expérience sur ce blog...
Cela faisait déjà quelques jours que j'essayais de m'authentifier sur ce blog via OpenID grâce à l'identité fournie par myID.is. Quelque soit la manière utilisée, je n'obtenais que des erreurs 404 et parfois des 403. J'ai d'abord accusé ma config Drupal, puis le service offert par myID.is, mais le mystère restait entier et je n'avais pas beaucoup de temps à y consacrer. Hier j'ai donc décidé de prendre le taureau par les cornes (et une heure de mon temps) et me suis rapidement aperçu que la cause de cette erreur n'était pas liée à Drupal (même problème sous WordPress avec d'autres plugins) ni à myID.is (même problème avec d'autres providers).
Le "coupable" est en fait le firewall embarqué dans Apache (le serveur web utilisé par une grande majorité d'hébergeurs "standards") : mod_security. Ou tout du moins sa configuration. Chez Hostgator, il s'agit de la règle suivante qui est systématiquement déclenchée lors de l'authentification :

[*] Rule ID: 340163 
[*] URLS Affected: /openid/consumer
[*] Description: Remote File Injection attempt in ARGS (MM)

Cette règle est censé protéger des injections d'urls. Par malchance, les modules OpenID des CMS précités utilisent justement une approche similaire.

J'ai donc contacté le support technique de mon hébergeur qui a :

  • compris le problème ;
  • accepté de white-lister mon domaine ;
  • et résolu le ticket en moins d'une demi heure.

Habituellement le support de HostGator est à ranger dans la catégorie "correcte mais sans plus". Mais sur ce coup, j'ai vraiment été bluffé, je dois avouer.

Après une rapide recherche sur internet, il semblerait que ce genre de problème ne se produise pas que chez HostGator et que l'on puisse le rencontrer aussi bien sur de l'hébergement mutualisé que dédié. J'espère donc que la description du problème que je vous propose vous permettra de contacter le support technique de votre hébergeur avec quelques "billes". Reste après la qualité et la bonne fois de l'équipe de support qui peut tout changer puisque la résolution de ce problème ne dépend pas de vous...

Search Fail à double détente !

Je n'arrive pas à savoir si c'est du second degré...

GSA Fail !

Site propulsé par Drupal !    Contenu mis à diposition sous un contrat Creative Commons